accueil


Via-ferrata "La grotte à Carret"... + variantes amusantes ! e





Samedi 28 septembre... le soleil avait prévu un dernier baroude d'honneur avant de céder la place à une précipitation automnale qui devait "pourrir" la fin du week-end ! Neuf Roc'altitudiens ont saisi l'opportunité pour se lancer à l'assaut de la via-ferrata de la "La grotte à Carret".

Située sur les contreforts du massif de Bauges, elle domine Chambéry et St Jean-d'Arvey. Son nom est lié à Jules Carret, député savoyard de la fin du 19ème siècle qui fit construire une maison en béton armée sous le porche d'une grotte qu'il venait d'acheter dans le secteur de la Doria. La bâtisse est toujours visible au départ de la via. Elle devait servir de camp de basse pour ses fouilles archéologiques... il n'a rien découvert !

Notre sortie comptait (dans l'ordre d'entrée en scène) : Fred, Philippe, Mélissa, Yannick, David, Annick, Alaïs, Thibaut et Didier. La via-ferrata de la Grotte à Carret défraye régulièrement les chroniques de la presse locale. On y relate souvent l'intervention des secours venus récupérer une personne épuisée par la progression dans ses parties déversantes. Nos valeureux ferratistes ont franchi (plus ou moins laborieusement !) les obstacles en 2h30mns.
Une mention particulière a été décernée à Melissa pour son "baptème d'escalade"... Sa première sortie au club dans une des via ferrata les plus difficiles de France... bravo ! Nous aurons aussi une pensée solidaire pour les avant bras douloureux d'Annick... qui l'ont tout de même accompagné jusqu'au sommet... aie..aie.. ouie ! "Toujours bras tendus" qu'il disait Fred ! (il semble que ce soit elle qui ait mis en doute l'opportunité de la mention "sortie ouverte aux débutants" figurant sur la présentation de la journée !).. "bof..!" aurait alors répondu Philippe !
Ce même Philippe avait prévu une variante pour se rendre au pied de la via. D'aucun s'y rendent "bêtement" par le sentier prévu à cet effet... et bien nous, nous y arriverons en rappel !.. Ils étaient plusieurs à espérer qu'il ne trouverait pas le sentier menant à une hypothétique vire dans la falaise... raté !.. La vire était bien là. Cent mètres de progression encordée à flan de falaise pour arriver au dessus de la grotte de la Doria. Dix mètres de rappel pour rejoindre le porche de la grotte. On sort les lampes frontales pour une petite visite exploratoire puis 30m de rappel en fil d'araignée pour rejoindre le pied de la cascade de la Doria que le groupe contourne derrière le rideau d'eau pour rejoindre le départ de la via par un bon sentier.

Une belle journée en montagne, un détour par le magasin discount du "Vieux campeur" de Chambéry pour que David puisse dépenser quelques sous !... un verre en terrasse pour conclure en beauté... et une journée pluvieuse du dimanche pour se reposer.

Les photos sont ICI

    


 

Copyright moi, tous droits réservés